J’avais Peur :

J’avais peur d’être seul, jusqu’à ce que…

J’ai appris à m’aimer moi-même.

J’avais peur de l’échec, jusqu’à ce que…

Je me suis rendu compte que j’échouais si je n’osais pas.

J’avais peur que l’on me repousse, jusqu’à ce que…

J’ai compris que je devais croire en moi-même.

J’avais peur de la douleur, jusqu’à ce que…

J’ai appris qu’elle était nécessaire pour grandir.

J’avais peur de la vérité, jusqu’à ce que…

J’ai découvert la laideur des mensonges.

J’avais peur de la mort, jusqu’à ce que…

J’ai appris qu’elle n’était pas une fin mais un commencement.

J’avais peur de la haine, jusqu’à ce que…

Je me suis rendu compte quelle n’était pas autre chose que de l’ignorance.

J’avais peur du ridicule, jusqu’à ce que…

J’ai appris de rire de moi-même.

J’avais peur de vieillir, jusqu’à ce que…

J’ai compris que je gagnais en sagesse, jour après jour.

J’avais peur de ce que les gens pensaient de moi, jusqu’à ce que…

Je me suis rendu compte que de toute façon elles auraient une opinion de moi.

J’avais peur du passé, jusqu’à ce que…

J’ai compris qu’il ne pouvait plus me blesser.

J’avais peur de l’obscurité, jusqu’à ce que…

J’ai vu la beauté de la lumière d’une étoile.

J’avais peur du changement, jusqu’à ce que…

J’ai vu que même le plus beau papillon devait passer par une métamorphose.

Que nos vies soient chaque jour plus riches, et si nous nous sentons défaillir…

N’oublions pas qu’à la fin, il y a toujours quelque chose de plus.

Auteur inconnu.

 

 

 

 

Quand l'Univers et le Coronavirus discutent ...


Je vous partage ce merveilleux Texte de Nana, l’Art d’être Soi 

Covid19 : Univers, Pourquoi me mettre dans le pangolin ?
Univers : Cet animal, Corona, est en voie d’extinction. Et pourtant les hommes continuent de le braconner et de le manger. ... Ce sera la 1ère étape de ma leçon.

Covid19 : D’accord Univers. Pourquoi tu veux que ça commence en Chine ?
Univers : La chine est le symbole de la mondialisation et de la production de masse petit. Ce pays est surpeuplé, il produit en masse et pollue en masse...

Covid19 : C’est vrai univers... Mais en même temps c’est parce que les autres pays y ont un intérêt financier aussi non ?
Univers : Oui petit c’est pour cela que ta mission va être de te répandre partout dans le monde, et principalement dans tous les pays concernés par ce système, l’Europe, les US, les pays producteurs de pétrole...

Covid19 : Quelle forme vas tu me donner univers ?
Univers : Celle d’un virus qui va principalement infecter les voies respiratoires.

Covid19 : Mais pourquoi univers ?
Univers : petit, vois-tu de nos jours, les hommes mettent en danger la planète. La pollution est devenue trop importante mais l’humanité n’en mesure pas l’ampleur. Quoi de plus symbolique que la respiration petit, tu comprends ?

Covid19 : Oui mais ça veut dire que je vais être dangereux univers ?
Univers : Tu ne le seras pas plus que plein d’autres maladies existantes petit, et tu le seras bien moins que la pollution elle-même qui génère des milliers de morts ! Mais la différence c’est que toi, tu seras visible...

Covid19 : D’accord univers. Mais tu crois que ça va marcher ton truc là alors, je ne comprends pas comment ?
Univers : Tu as raison petit. C’est pour cela que je vais te rendre très contagieux. Tu vas vite te propager. La vitesse de propagation sera bien supérieure à ta dangerosité.

Covid19 : Ok mais alors si je ne suis pas si dangereux, tu crois qu’ils vont avoir peur de moi ?
Univers : Oh petit oui fais-moi confiance. C’est sur cela d’ailleurs que je compte pour faire évoluer les mentalités : la peur.
Ce n’est que quand l’homme a peur, qu’il peut changer ensuite...

Covid19 : Tu crois ?
Univers : Oui petit, et je vais ajouter tout un contexte pour amplifier la peur et les prises de conscience.

Covid19 : Quoi univers... ?
Univers : La peur va tellement prendre le dessus que l’on confinera les gens chez eux tu verras. Le monde sera à l’arrêt. Les écoles seront fermées, les lieux publics, les gens ne pourront plus aller travailler. Les croisières, les avions, les moyens de transport seront vides...

Covid19 : oh la la, Univers, tu vas loin, mais qu’espères tu de cela ?
Univers : que le monde change petit ! Que Terre mère soit respectée ! Que les gens prennent conscience de la bêtise humaine, des incohérences des modes de vie et qu’ils prennent le temps de réfléchir à tout cela ... Qu’ils arrêtent de courir, découvrent qu’ils ont une famille et des enfants et du temps avec eux. Qu’ils ne puissent plus recourir aux suractivités extérieures car elles seront fermées. Se reconnecter à soi, a sa famille, ça aussi, petit, c’est essentiel...

Covid19 : Ok mais ça va être dangereux, l’économie va s’effondrer…
Univers : Oui petit, il y aura de grosses conséquences économiques. Mais il faut passer par la. C’est en touchant à cela aussi que le monde je l’espère va prendre conscience de ses incohérences de fonctionnement. Les gens vont devoir revenir à un mode de vie minimaliste, ils vont devoir retourner au local, et je l’espère à l’entre aide...

Covid19 : Comment vais-je me transmettre ?
Univers : par le contact humain.. Si les gens s’embrassent, se touchent...

Covid19 : bizarre univers là je ne te suis pas, tu veux recréer du lien mais tu éloignes les gens ?
Univers : Petit, Regarde aujourd’hui comment les hommes fonctionnent. Tu crois que le lien existe encore ? Le lien passe par le virtuel et les écrans. Même quand les hommes se promènent, ils ne regardent plus la nature mais leur téléphone... A part s’embrasser il ne restait plus grand chose du lien... alors je vais couper ce qui leur restait de lien et je vais exagérer leur travers ... en restant confinés chez eux, fort à parier qu’au départ ils se régalent des écrans mais qu’au bout de plusieurs jours ils satureront... lèveront les yeux... découvriront qu’ils ont une famille, des voisins ... et qu’ils ouvriront leur fenêtre pour juste regarder la nature ...

Covid19 : tu es dur Univers, tu aurais pu alerter avant de taper aussi fort...
Univers : mais corona, avant toi j’ai envoyé plein d’autres petits ... mais justement c’était trop localisé et pas assez fort...

Covid19 : tu es sur que les hommes vont comprendre cette fois alors ?
Univers : je ne sais pas corona... je l’espère... mère terre est en danger... si cela ne suffit pas, je ferai tout pour la sauver, il y a d’autres petits qui attendent ... mais j’ai confiance en toi Corona... et puis les effets se feront vite sentir ... tu verras la pollution diminuera et ça fera réfléchir, les hommes sont très intelligents, j’ai aussi confiance en leur potentiel d’éveil... en leur potentiel de création de nouveaux possibles ... ils verront que la pollution aura chuté de manière exceptionnelle, que les risques de pénurie sont réels à force d’avoir trop délocalisé, que le vrai luxe ce n’est plus l’argent mais le temps... il faut un burn out mondial petit car l’humanité n’en peut plus de ce système mais est trop dans l’engrenage pour en prendre conscience... à toi de jouer...

Covid19 : merci Univers... alors j’y vais ...

Texte de Nana, l’Art d’être Soi 

Permettez moi de vous dire S.T.O.P !

On recommence, on s'y remet, on s'agite, difficile de rester en place et pourtant ... STOP!

Au fil de mes lectures, une vient particulièrement a propos, de mon point de vue, dans le contexte que nous vivons.
Il s'agit d'un tout petit livre trouvé sur chez Mollat dont je repousser la lecture, et pour cause, voici son titre :"Le petit livre de la procrastination positive de Monique RICHTER".

Dans les premières pages de l'ouvrage, il est fait rappel d'une technique toute simple pour se retrouver, reprendre le chemin de sa tranquillité, de sa conscience.
L'auteure cite W.Thimothy GALLWEY, que les coachs connaissent certainement, et qui a décrit un procédé simple pour interrompre notre pilotage automatique, gagner en conscience, prendre de la hauteur et faire des choix mesurés : le procédé STOP.


Je vous le partage en espérant qu'il vous sera utile et qu'il vous permettra de mieux vous sentir, de mieux vous trouver, vous retrouver, de vivre plus sereinement.

S -S'arrêter
Cessez de faire ce que vous faites quand les choses ne sont pas fluides. Arrêtez-vous un moment, prenez du recul, faites une pause, et posez-vous les bonnes questions (voir ci-après).
L'actualité nous y encourage pour une majorité d'entre nous ...

T - Tester
Qu'est-ce que j'essaie d'accomplir ?
Quel est mon but ?
Quel est mon programme et d'ou vient-il ?
Quelles sont les conséquences probables ?
Le problème que je traite est-il vraiment un problème ?
Qu'est-ce que je veux vraiment ?
Ce travail me permet-il de m'épanouir ?
Quel est le point de vue des autres personnes clés ?
Quel est globalement mon attitude ?

O - Organiser

Mes actions sont-elles en phase avec ma direction (le sens que je donne à ma vie) ?
Quelle est ma priorité ici ?
Quelles sont les ressources possibles dont je me sers pas actuellement ?
Que puis-je changer ? Mon Objectif, ma direction, mon approche ?
Quelles sont les variables ?
Qu'est-ce qui manque ?

P - Procéder

Remettez-vous au travail en ayant en tête ce que vous voulez accomplir, le chemin le plus direct et ce que vous allez gagner par ce travail. Observez. Qu'est-ce qui change ? Comment vous sentez-vous maintenant ?

Dites-moi, si vous en ressentez l'envie, ce que ce procédé vous inspire, ce qu'il vous renvoie ?
Je vous souhaite de vous sentir mieux et je vous propose de prendre soin de vous

Alors STOP ou encore ?

Question de temps ...

Récemment, je lisais un post sur la représentation du temps qui passe, qui introduisait la question de notre perception de celui-ci (il passe plus ou moins vite selon notre état, notre occupation, etc.)
Ce temps, qu'aujourd'hui nous redécouvrons et qui prend une toute autre valeur. En effet, le temps, nous cherchons à le rétrécir depuis des décennies. Nous nous imposons d'aller toujours plus vite à faire, à réaliser. Et pourtant, quelle valeur lui accordons nous réellement ?


Nous voici dans une situation bien nouvelle et bien curieuse : nous devons prendre du temps, nous devons rester chez nous, ne plus courir, pour une majorité d'entre nous. (Les services des hôpitaux, essorés dans tous les sens depuis quelques décennies, eux sont dans l'urgence et sous pression, à l'inverse, encore plus ...)


Toutefois, et de manière générale, majoritairement, nous sommes sur la touche "pause" et cela angoisse ... un grand nombre. Il suffit de voir les acteurs de l'alimentaire, pris d'assaut depuis déjà plusieurs semaines, qui ont vu les queues à l'entrée de leurs magasins gonfler de manière folle.


Nous avons le temps !


Nous avons le temps de nous occuper de nous, de nos valeurs, de nos ressources intérieures. Nous avons le temps de nous retrouver avec nos proches, nos enfants que ce soit en direct ou par les moyens à notre disposition.
Nous avons le temps de nous former, de lire, de retrouver la possibilité de nous découvrir, de reprendre des rêves oubliés, d'en imaginer de nouveaux, d'en créer de nouveaux. Car nous ne sommes pas en danger à proprement parler. La situation est sérieuse et le remède est de rester chez soi ... C'est une belle occasion pour se poser, réfléchir, échanger sur des sujets qui nous touchent (pas juste le Covid-19).


C'est une magnifique occasion de se ré-inventer, de se projeter dans 5 semaines avec une nouvelle vision que nous aurons bâti en faisant le point sur ce qui nous tient à coeur, ce qui nous correspond et sur ce que nous devons abandonner dans nos comportements, nos préoccupations. C'est le temps d'échanger, de se parler, de prendre le temps de s'écouter...
Il y a largement la place de s'occuper pour qui le souhaite et en a besoin. Il y a l'opportunité de découvrir de nouveaux horizons, de nouveaux défis.


Nous avons le temps !


Et en cela, la situation est un cadeau pour chacune et chacun d'entre nous, pour la majorité en tout cas ...
Je serai ravi d'en échanger avec chacune et chacun d'entre vous, alors dites moi, quand prendrons nous le temps de le faire ?