Avec ce temps de "pause", sans doute le bon moment pour se poser la question de demain et de ce que nous pourrions changer.
Un des sujets qui m'est cher :


Le handicap en entreprise

 

  • 18% de la population française est en situation de handicap, soit 12 millions de personnes reconnues
  • 80% des handicaps sont invisibles et une majorité d’entre eux nécessitent peu ou pas d’adaptation de poste.


Devant ces chiffres, 1 collaborateur sur 5 est potentiellement concerné, 1 de vos clients sur 5 est touché, sans compter les personnes de son entourage qui sont sensibles à sa condition.


Sur cette base, intégrer une politique handicap prend tout son sens :
le handicap fait partie intégrante de la société, donc de l’entreprise.

Cette politique doit correspondre aux valeurs portées par la structure, sa vision, son environnement, ses objectifs.
Le handicap trouvera sa place dès lors qu’on accepte d’évoluer tant dans les mentalités que dans les actes.

Qui plus est, dans une très grande majorité des cas, les ajustements sont minimes, les actions sont parfois même déjà engagées et non identifiées complètement.


Un regard plus large, extérieur, peut vous donner un atout majeur.
Contactez-moi, nous prendrons le temps d'échanger, de discuter ...

 

C'est ici

HANDICAP & PERFORMANCE

Deux mots, deux notions qui semblent incompatibles.
Cette association est une réalité opérationnelle.
Deux axes sur lesquels je travaille avec succès depuis plus de 20 ans.

C'est en découvrant l'Intelligence Emotionnelle et les Neurosciences que j'ai pu mettre un vocabulaire plus riche sur 
ce que j'avais constaté lors de mes missions auprès de grands groupes et des entreprises que j'ai accompagnés.

Le constat est identique, quelle que soit la taille de la structure, les personnes ayant accepté leur handicap
développent une intelligence émotionnelle forte.

Cette nouvelle conscience de leur environnement, de leurs relations, leur confèrent une capacité à entrainer et dynamiser leur entourage.
Engager une politique handicap, c'est faire le pari de plus de lien, de plus de communication dans la structure.
Vue de l'extérieur, l'image de marque de l'organisation est plus attractive.
Sur cette base, les actions positives se déclinent au profit de la RSE, des services de l'entreprise et de la société.

Les capacités d’adaptations de chacun sont un terreau fertile au progrès.